La Thaïlande est la plus belle destination de l’Asie du Sud-Est. Il regorge de nombreux sites incontournables et le meilleur itinéraire à prendre est de commencer par Chiang Mai et ses alentours, puis de passer à Chiang Dao pour finir à Mae Hong Son. Il convient de noter que Chiang Mai est la capitale de la gastronomie en Thaïlande hors des sentiers battus.

C’est pour cette raison que de nombreux marchés hantent cette ville, ne citant que le marché du dimanche et le marché de Warorot. Pour apporter de plus amples informations à ce sujet, il y a lieu de parler de la cuisine thaïlandaise dans cet article.

Chiang Mai, la capitale de la gastronomie thaïlandaise

La plupart des touristes choisissent de réaliser un voyage sur mesure thailande principalement à cause de la gastronomie de ce pays. En effet, la cuisine thaïlandaise est très proche des cuisines chinoise, indienne et birmane, c’est-à-dire qu’elle se démarque surtout par ses plats savoureux et aussi par ses ingrédients originaux, dont : le curry, la citronnelle, le basilic rouge, le paprika, la coriandre et la menthe.

Parmi les principaux plats thaïlandais, il y a lieu de citer : le curry jaune, le curry de rognons et poissons, le sauté de poulet aux feuilles de basilic, le potage au curry, les nouilles, le Kaoh soi, la salade de papaye et le somtam. Il est à préciser qu’avant, les thaïlandais se servaient de leurs doigts pour manger, mais en ce moment, ils utilisent soit une fourchette et une cuillère, soit des baguettes.

Les bases de la cuisine thaïlandaise : le riz et les nouilles

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la base de la cuisine thaïlandaise est aussi le riz. Que ce soit dans les restaurants de luxe de Bangkok ou dans les stands ambulants de Chiang Mai, il est toujours possible de commander du riz frit ou du riz accommodé d’une autre manière comme avec des crevettes, des crabes, du porc, du bœuf ou des poissons.

D’où on parle de Khaophat, de Phakbungphat ou encore de Nua phatnam man hoi. Pour revenir un peu sur les nouilles, il est à savoir que celles-ci peuvent aussi se décliner en plusieurs recettes, tels que : le pad thai, le kuaitiohaeng et le kuaitiophatsiu.

Les boissons populaires en Thaïlande

Le dernier point à soulever concerne les boissons. De un, il est fortement interdit de boire l’eau du robinet en Thaïlande car celle-ci est vraiment impropre à la consommation. C’est pourquoi la plupart des populations locales et des touristes ne boivent que des eaux en bouteille.

Mis à part cela, les autres boissons qui cartonnent en Thaïlande sont : le lipton de base, le pâle succédané, le cappuccino, le café latté, le whisky local dit mékong, les jus de fruits frais comme les noix de coco, les shakes, le Vitamilk, la Singha, la Leo, la Chang et le vin sato. Pour finir, la Thaïlande, sans doute un des pays d’Asie les plus connus des voyageurs. Et pourtant, il existe encore des régions méconnues pour les plus explorateurs d’entre nous. Grâce à cet article, on vous emmène sur les traces de ce second voyage en Thaïlande, hors des sentiers battus.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *